Rénovation de maison ancienne : ce qu’il faut prévoir

Redonner vie à un lieu est un projet des plus excitants. Mais c’est aussi une mission d’envergure qui demande de la patience et un investissement personnel conséquent. Pour vous lancer sereinement dans vos travaux, Welink builders vous guide et vous détaille tout ce qu’il faut savoir pour une rénovation de maison ancienne réussie !

La point sur l’état de la structure

La première étape avant d’envisager des travaux de rénovation est d’établir un diagnostic de l’état existant de votre construction. La structure est le premier point à examiner, d’autant plus si vous constatez des fissures à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment. État des murs porteurs, de la charpente, des poutres visibles et des éventuels piliers : tous les éléments constituant l’ossature de votre logement doivent être examinés. 

En cas de doute, vous pouvez faire intervenir un architecte, un bureau d’étude spécialisé en structure, un charpentier ou un maçon pour faire le point sur vos éléments. Cette étape est indispensable, notamment si vous envisagez la création de nouvelles ouvertures dans des éléments porteurs.

La présence d’humidité à l’intérieur de la maison, la vérification de l’étanchéité de votre toiture ou encore la conformité de votre installation électrique sont aussi des points à contrôler avant d’entamer vos travaux.

La rénovation énergétique d’une maison ancienne

En fonction de l’ampleur des travaux envisagés, pourquoi ne pas en profiter pour apporter à votre maison ancienne des améliorations sur le plan énergétique ? Il est bien connu que les maisons anciennes peuvent être énergivores et sont souvent qualifiées de « passoires thermiques » par les professionnels. Remplacer les menuiseries, isoler les combles, renforcer l’isolation ou encore changer de mode de chauffage sont des pistes qui vous permettront à coup sûr de réduire vos consommations énergétiques.

Pour connaître les travaux les plus impactants thermiquement pour votre maison, vous pouvez commencer par faire réaliser une étude thermique par un bureau d’études spécialisé. Contrairement aux idées reçues, l’étude thermique n’est pas réservée à la construction neuve. Elle vous sera au contraire très utile pour identifier les points faibles de votre construction et les corriger de la manière la plus efficace possible. 

Enfin, pour vous encourager à engager des travaux de rénovation énergétique, l’État a mis en place de nombreuses aides financières comme l’Éco-prêt à taux zéro ou MaPrimeRénov’. N’hésitez pas à vous renseigner sur votre éligibilité aux différents dispositifs.

Le plan d’aménagement complet de sa maison 

Si vous envisagez une rénovation dite « lourde » impliquant plusieurs parties de votre maison, il peut être judicieux de réfléchir à l’ensemble de votre aménagement en une seule fois (et non pièce par pièce). Vous pourrez identifier des problématiques auxquelles vous n’auriez pas pensé en vous focalisant sur une seule pièce ou bien grouper des commandes de matériaux. 

Le cheminement des différents réseaux (électricité, plomberie, climatisation) sera également plus facile à concevoir si vous visualisez vos travaux dans leur globalité.

Lors de cette étape, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels tels que des électriciens ou plombiers pour profiter de leur expertise technique. L’installation complète d’une maison peut exiger des connaissances techniques particulières, et c’est d’autant plus le cas lorsque l’on souhaite adapter des réseaux existants à un nouvel aménagement

Si la conception complète de votre maison ancienne vous semble être une mission complexe et que vous ne savez pas par où commencer, un architecte ou un architecte d’intérieur peut vous guider et vous canaliser dans vos choix.

Faut-il faire appel à un architecte

La rénovation d’une maison ancienne modifie habituellement l’intérieur d’une habitation. Il est donc logique de penser qu’il n’est pas nécessaire de faire appel à architecte lorsque l’on envisage ce type de travaux. Il est cependant important de savoir qu’il existe quelques cas de figure pour lesquels le recours à un architecte est obligatoire

Si vos travaux portent la surface de plancher totale (ou l’emprise au sol) à plus de 150 m², le recours à un architecte est imposé. C’est par exemple le cas si vous envisagez une extension, une surélévation, la création de combles aménageables ou si vous requalifiez un garage en pièce à vivre. 

Précision à connaître : si votre rénovation implique un changement de destination (transformation d’un local professionnel en logement), le dépôt d’un permis de construire est imposé quelque soit la surface du projet. En revanche, si vous êtes un particulier faisant construire pour son propre compte et que la surface de plancher totale n’excède pas 150 m², il n’est pas obligatoire de recourir aux services d’un architecte

 

Une rénovation de maison ancienne est l’occasion de créer un logement unique au charme authentique. Conserver une partie des éléments anciens, les associer à des équipements contemporains, tout en obtenant un rendu harmonieux est parfois une tâche difficile. Si vous manquez d’inspiration ou souhaitez tout simplement être accompagné.e.s tout au long de votre projet, n’hésitez pas à faire appel à un architecte d’intérieur pour votre rénovation de maison. Au même titre qu’un architecte et contrairement aux idées reçues, ce professionnel est tout à fait capable de mener à bien l’intégralité de votre rénovation, y compris le suivi du chantier. 

Faut-il une autorisation d’urbanisme ?

Comme évoqué dans la partie précédente, une rénovation de maison ancienne touche principalement l’aménagement intérieur et la décoration. Dans ce cas, aucune autorisation d’urbanisme n’est nécessaire pour modifier l’emplacement des cloisons ou repenser la distribution de vos pièces. En revanche, certains travaux exigent le dépôt d’une autorisation d’urbanisme. En voici quelques exemples :

  • la modification de l’aspect extérieur de vos façades : couleurs, matériaux, peinture des volets, ajout d’un conduit de cheminée ou d’une fenêtre de toit par exemple ;
  • l’ajout de clôtures ou d’un portail d’accès en limite de propriété ;
  • la construction d’une extension de maison ;
  • un changement de destination de la construction ;
  • la création d’un garage ;
  • la construction d’une terrasse surélevée.

En fonction de la nature et de l’envergure des travaux, vous devrez déposer une demande de permis de construire ou de déclaration préalable. N’hésitez pas à vous renseigner sur vos obligations auprès des services d’urbanisme de votre commune.

Quel budget prévoir pour une rénovation de maison ancienne ?

Le domaine de la rénovation, et en particulier la rénovation de maison ancienne, est l’un des plus difficiles à estimer en termes de budget. Il est fréquent que les projets de ce type concernent l’intégralité d’une maison (éventuellement en plusieurs fois) et qu’ils intègrent des travaux lourds et spécifiques. Le budget à prévoir est donc dépendant de nombreux paramètres :

  • la nature et l’ampleur du projet ;
  • la qualité des matériaux et équipements à mettre en oeuvre ;
  • l’état général du bâti existant ;
  • la configuration de votre maison ;
  • l’intervention de professionnels ou non ;
  • les éventuels imprévus (au moment de la démolition ou l’apparition de contraintes techniques non identifiées en amont).

Néanmoins, pour estimer rapidement une enveloppe budgétaire pour vos travaux, vous pouvez prévoir entre 1 200 et 1 700 € TTC/m² de surface à rénover. Ce budget concerne une rénovation lourde mais n’est cependant pas applicable en cas d’extension ou de surélévation. Ces constructions supplémentaires augmenteront en effet le budget total de votre projet.

On parle de rénovation lourde lorsqu’un projet prévoit des modifications de structure, un remplacement de l’isolation, une mise aux normes de l’installation électrique ou encore la modification du mode de chauffage. Une succession de petits travaux peut aussi s’apparenter à une rénovation lourde si elle concerne toutes les pièces de la maison.

Pour réduire la facture, et si vous en avez les ressources, vous pouvez envisager de réaliser vos travaux vous-même (en totalité ou en partie).

Le suivi des travaux de rénovation 

Pour réaliser des travaux de rénovation, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • les effectuer vous-même ;
  • faire appel à une entreprise générale ou « tous corps d’état » pour assurer l’ensemble de la prestation ;
  • choisir plusieurs artisans spécialisés pour chaque corps de métier. 

Dans le cas d’une entreprise générale, il est fréquent que le suivi des travaux soit géré en interne et compris dans la prestation globale. Si vous choisissez plusieurs prestataires, vous devrez en revanche organiser vous-même le calendrier d’intervention de chacun

Pour une rénovation complète de votre logement impliquant de nombreux intervenants, vous pouvez envisager de déléguer le suivi des travaux à un maître d’œuvre. Ce choix est particulièrement judicieux si vous n’êtes pas familier avec le domaine du bâtiment et/ou que vous êtes peu disponible au quotidien pour assurer pleinement cette mission. 

Un maître d’œuvre est un professionnel technique qui propose une prestation de service. Il se charge du bon déroulement de votre chantier en votre nom et dans votre intérêt. En fonction de la mission confiée, il peut aussi participer à la phase de conception du projet et vous accompagner dans le chiffrage des travaux. 

Si la conception complète de votre maison ancienne vous semble être une mission complexe et que vous ne savez pas par où commencer, un architecte ou un architecte d’intérieur peut vous guider et vous canaliser dans vos choix.