Les démarches pour rénover sa maison correctement

Les travaux de rénovation peuvent être assez complexes, et plusieurs aspects doivent être respectés pour que les travaux soient réalisés correctement. C’est pourquoi il est toujours judicieux de bien préparer son projet et de s’assurer que les travaux seront réalisés correctement. Les aides disponibles pour les travaux de rénovation permettent de réduire le coût des travaux et d’optimiser les démarches administratives.

Faire un diagnostic de sa maison

Le diagnostic est très important avant le début de vos travaux. Il permet de connaître le degré de pollution de l’air, les infrastructures de la maison, les réseaux, les énergies, l’état général de la maison et les dépendances, tout en fournissant des recommandations pratiques pour les travaux futurs.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document obligatoire pour toute vente ou location. L’état des risques naturels et technologiques (ERT) est un document qui permet de connaître la situation de la maison face aux risques naturels, comme les inondations, ou face aux risques technologiques, comme les émanations de gaz.

Connaitre les priorités de ses travaux

Il convient de savoir quelles sont les priorités de vos travaux de rénovation. Les travaux prioritaires sont ceux qui sont nécessaires pour mettre le logement en sécurité et en conformité avec les normes de sécurité et de salubrité. Les travaux considérés comme prioritaires sont les suivants :

Il s’agit des travaux qui sont nécessaires pour remédier à des problèmes de sécurité dans le logement. Par exemple, il est indispensable de remplacer un escalier qui s’effondre, de remplacer un radiateur de chauffage qui fuit, d’installer un dispositif anti-soulèvement pour un bébé, d’installer un dispositif pour éviter les chutes dans l’escalier, etc.

Il s’agit des travaux qui sont nécessaires pour remédier à des problèmes d’insalubrité dans le logement. Par exemple, il est indispensable de remplacer un chauffe-eau qui fuit, de remplacer une chaudière qui a une fuite de gaz, d’installer un dispositif anti-mousse, d’installer un dispositif anti-feu, etc.

Il s’agit des travaux qui sont nécessaires pour remédier à des problèmes de conformité dans le logement. Par exemple, il est indispensable de remplacer un ballon d’eau chaude qui ne respecte pas les normes de sécurité, de remplacer un radiateur de chauffage qui ne respecte pas les normes de consommation, d’installer une fenêtre double vitrage, d’installer une porte palière, etc. 

Établir un budget

La phase de préparation est souvent celle où les personnes ont le plus de mal à définir un budget. Elles ont tendance à penser que tout coûte beaucoup d’argent et peuvent se sentir impuissantes face aux chantiers qui viennent juste d’être présentés. 

Les travaux de rénovation peuvent être inégaux, selon le souhait du propriétaire, mais la plupart des travaux sont à budget précis. Il convient donc de prévoir un budget précis, en fonction des travaux qui seront effectués.

Vérifier les aides disponibles

Les aides et subventions publiques peuvent venir en aide aux foyers qui n’ont pas les moyens de financer ces travaux. Ces aides peuvent prendre plusieurs formes :

  • Prêts à taux 0%
  • Crédits d’impôt
  • Subventions
  • Prime à l’économie d’énergie
  • Prime à la rénovation

Les projets doivent être étudiés par des professionnels, comme des architectes ou des bureaux d’études spécialisés, car les aides varient selon le projet et la catégorie du logement.

Les démarches administratives

Pour les travaux de rénovations, les démarches administratives peuvent être encore plus nombreuses, car la demande de permis de construire est souvent obligatoire, et doit être déposée auprès de la mairie. Cette démarche est gratuite, mais demande un peu de temps, car il faut répondre à certaines questions, fournir plusieurs documents, et attendre une réponse de la part de la mairie.

Il est également nécessaire de s’assurer que le projet de rénovation est conforme à la réglementation. Pour cela, la mairie peut être sollicitée pour l’évaluation du projet. Les documents demandés sont les mêmes que ceux requis pour le permis de construire.