Le crédit d’impôt sur l’isolation thermique par l’extérieur

Le crédit d’impôt sur l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique d’un bâtiment est une véritable gageure pour l’Etat, dans la continuité de la COP 21. Réduire les émissions de gaz à effet de serre, faire baisser la consommation d’énergie fossile et permettre aux ménages de réduire leurs factures énergétiques font partie des objectifs à atteindre. Dans ce contexte, des mesures ont été mises en place afin de motiver les particuliers. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est l’une d’entre elles.

Isolation extérieure, tous les profits

Un bâtiment d’habitation ayant une isolation défaillante ou inexistante présente de nombreux inconvénients. L’existence de ponts thermiques ou l’inefficacité des matériaux isolants entraîne une augmentation conséquente de l’utilisation du chauffage et donc une hausse de la facture énergétique des ménages. Par ailleurs, cette situation conduit à une sensation d’inconfort due à des parois froides et des infiltrations d’air en hiver, et à une chaleur étouffante en été. Installer une isolation performante permet de résorber ces problèmes et de réaliser des économies substantielles. Afin de permettre à tous les budgets d’entreprendre les travaux, l’Etat octroie des aides et des avantages fiscaux, tels que le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Principe du CITE

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, qui devait prendre fin au 31 décembre 2015, a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016. Cet avantage fiscal, d’un taux de 30%, est octroyé aussi bien aux travaux d’isolation par l’intérieur que ceux effectués par l’extérieur. L’isolation des murs et du toit par l’extérieur n’a pas besoin de faire partie d’un bouquet de travaux pour en bénéficier.

Les bénéficiaires du CITE

Les bénéficiaires du CITE sont les propriétaires occupants (les propriétaires bailleurs ne sont pas concernés) et les locataires. Les travaux concernés sont l’installation de fenêtres et de parois vitrées, et l’isolation des murs extérieurs. Certaines personnes ne sont pas imposables. Pourtant, elles ont tout de même droit au crédit d’impôt. Elles se verront remettre un chèque équivalent au montant dont elles bénéficient par le Trésor Public.

Les travaux éligibles au CITE

Seuls les travaux réalisés et facturés par un professionnel qualifié Reconnu Garant de l’Environnement seront éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ceux-ci devront avoir lieu entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2016, uniquement pour les résidences principales construites depuis plus de deux ans. Il est important de préciser que la construction d’un second mur séparé par un vide isolant n’est pas éligible au crédit d’impôt isolation extérieure. C’est également le cas pour les travaux d’isolation réalisés sur moins de 50% de la superficie des murs extérieurs, ou si vous les exécutez vous-même.

Le montant du crédit

Le montant du crédit d’impôt pour l’isolation des façades est calculé sur le montant TTC du matériel et sur le coût de la main-d’œuvre. Sera également pris en compte le montant des aides octroyées par les collectivités territoriales ou l’Anah. Les dépenses sont plafonnées en fonction de la situation des souscripteurs, sans considération de revenus.

Laissez un commentaire

Nous aimerions avoir votre avis. Prenez un moment pour commenter et nous dire ce que vous en pensez.

Share This

De 20% à 70% d’économie chez nos fournisseurs

Nos clients peuvent acheter en direct auprès de nos fournisseurs à nos prix professionnels tout le nécessaire en peinture, parquet, carrelage, faïence, sanitaire etc… ce qui leurs permets de grosses économies sur les travaux si ils s’occupent de gérer l’achat et la livraison des matériaux !

[Nous contacter pour en profiter]